Bonjour Copro
Envoyer par email Imprimer
content-picture
Publié le jeudi 20 février 2014
Résumé

Le syndic non professionnel va rester dominant dans les 1,2 million de copropriétés que compte la Belgique. Mais il faut l’encadrer, le coacher et le contrôler.   Il y a dans notre pays 1,2 million de copropriétés, 400.000 bailleurs et 3 millions de locataires. Une majorité des copropriétés ne comptent que quelques logements. Dans ces conditions, "il est illusoire de croire que le syndic non professionnel va disparaître", dit Yves Van Ermen, président de l’Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) et syndic professionnel lui-même.

Le syndic non professionnel va rester dominant dans les 1,2 million de copropriétés que compte la Belgique. Mais il faut l’encadrer, le coacher et le contrôler.
 
Il y a dans notre pays 1,2 million de copropriétés, 400.000 bailleurs et 3 millions de locataires. Une majorité des copropriétés ne comptent que quelques logements. Dans ces conditions, "il est illusoire de croire que le syndic non professionnel va disparaître", dit Yves Van Ermen, président de l’Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) et syndic professionnel lui-même.
 
Le syndic non professionnel est donc largement dominant et il va le rester. "Cela tient à la structure même de notre marché du logement, dit Yves Van Ermen. 90% des copropriétés comptent moins de dix appartements, une majorité moins de cinq". Comment imaginer qu’un professionnel prenne en charge les responsabilités qui incombent au syndic pour une centaine d’euros par mois de rémunération moyenne?