Bonjour Copro
Envoyer par email Imprimer
content-picture
Publié le lundi 23 avril 2012
Résumé

Même si l’échéance de la mise en conformité des ascenseurs aux nouvelles normes de sécurité a été reportée plusieurs fois, certains travaux devront être clôturés dans moins d’un an. Trop tard? Un arrêté du 9 mars 2003 oblige les propriétaires d’ascenseurs à mettre leurs appareils en conformité avec de nouvelles normes de sécurité. Mais devant l‘ampleur des dépenses que cela représentait pour beaucoup de copropriétés, les échéances initiales ont été reportées.

Même si l’échéance de la mise en conformité des ascenseurs aux nouvelles normes de sécurité a été reportée plusieurs fois, certains travaux devront être clôturés dans moins d’un an. Trop tard?

Un arrêté du 9 mars 2003 oblige les propriétaires d’ascenseurs à mettre leurs appareils en conformité avec de nouvelles normes de sécurité. Mais devant l‘ampleur des dépenses que cela représentait pour beaucoup de copropriétés, les échéances initiales ont été reportées.

Johan Vande Lanotte, ministre de l’Economie et des Consommateurs, prépare un arrêté qui devrait, une dernière fois, postposer la date fatidique, mais uniquement pour les ascenseurs résidentiels privés. Mais deux mesures particulières (verrouillage positif et rideau électronique) devront malgré tout avoir été prises pour le 1er janvier 2013 au plus tard.

Les ascenseurs des bâtiments professionnels ne bénéficieront d'aucun délai de grâce. Ils devront être mis totalement en conformité avec l'ensemble des nouvelles normes dans les délais initiaux, soit pour le 1er janvier 2013.

L’ensemble des dispositions doivent être revues affirment les détracteurs de l’arrêté de 2003, regroupés au sein d'un comité contre la transformation obligatoire des ascenseurs. Membre de ce comité, Pierre Six répond à nos questions.

 

 

Pourquoi contestez-vous la mise aux normes de sécurité?

 

Nous ne sommes évidement pas contre l’amélioration de la sécurité, mais pour des problèmes réels et à l'aide de solutions efficaces et respectueuses de l'esthétique des bâtiments (clairement identifiés). L’arrêté de 2003 prévoit plus de 70 modifications techniques! C’est très largement exagéré par rapport aux dangers, pour lesquels n’existe aucune statistique fiable. On parle de 5 à 10 accidents mortels en dix ans, ce qui est très faible par rapport aux millions d’utilisateurs...

 

Que penser des deux mesures obligatoires pour janvier 2013?

 

Le rideau électronique pour les ascenseurs lents est une mesure justifiée; nous ne la contestons pas du tout. De plus, elle est financièrement supportable. Par contre, l’installation du verrouillage positif, qui est une bonne chose en soi, posera un problème pour des milliers d’ascenseurs anciens. Il n'existe en effet pas de solution standard pour les portes palières en bois ou à grilles, c'est du "sur mesure". Il faudra donc trouver une solution et il est impensable de faire ces travaux pour le 1/1/2013.

Il ne faut pas perdre de vue que cet arrêté très technique a été inspiré par les ascensoristes. Est-ce à l’industrie de fixer les normes de sécurité par rapport à ses propres produits? Un point tel que la précision de l’arrêt de la cabine par rapport au niveau de l’étage – ce qui n’a rien d’essentiel - exige de changer l’armoire de commande de l’ascenseur. Or, les composants électroniques sont propriété brevetée de chaque grande marque, ce qui leur garantira la maintenance. Un petit ascensoriste indépendant ne pourra plus intervenir… 

 

Comment sortir du débat actuel?

 

En revoyant en profondeur la plupart des points de l’arrêté de 2003, et en ne conservant que ceux qui sont vraiment importants. Cinq ou six mesures bien ciblées par type d’ascenseur suffiraient largement! On se demande d'ailleurs comment le secteur pourrait effectuer les travaux maintenus pour le 1/1/2013, vu l'ampleur de la tâche et le manque de personnel qualifié.